Concevoir une Publication efficace en 10 points


10 points pour vous aider à concevoir une Publication efficace :

l) ÉLABORATION D’UN PROJET

Définir l’objectif de votre publication et établir la priorité des messages qu’elle contiendra, pour produire un document agréable à regarder et dont le message sera clair.
Les outils de conception et de réalisations graphiques facilitent l’organisation visuelle du document à produire, mais ne remplace pas un manque de planifica­tion ou d’organisation.
Pour commencer, on se pose les bonnes questions :

  1. à qui s’adresse cette publication ?
  2. quel est le message à transmettre ?
  3. quelle serait la forme idéale pour la transmettre
  4. livre, journal, magazine, brochure, envoi postal individuel ?
  5. quels sont les messages des concurrents pour un produit semblable?
  6. quel est le lien entre cette publication et le reste de mes communications écrites?
Garder une vision d’ensemble du ré­sultat souhaité. Plus la description de ce résultat sera détaillée, plus les objectifs seront clairs et plus le projet a des chances d’être un succès.
 2) PREMIÈRES ÉTAPES DE LA MISE EN PAGE
Il est préférable, même nécessaire d’exécuter le travail de préparation au crayon avant d’intervenir sur écran, afin de préciser la présentation que vous désirez, tant du point de vue esthétique que de la lisibilité et de la mise en valeur du document dans son ensemble.
Ne vous préoccupez pas des détails pour le moment.
Allez-y à grands traits en traçant des lignes fines pour indiquer l’emplacement du texte, des lignes plus épaisses pour indiquer les titres. Faites de même pour indiquer l’emplacement des illustrations et des graphiques en traçant des paysages ou des visages….
3) RECHERCHE D’INSPIRATION
Prenez l’habitude de collectionner les exemples et d’analyser le travail des autres.
Notez les mises en pages que vous aimez et celles que vous n’aimez pas. Garder les publicités qui vous plaisent, faites vous des tableaux sur Pinterest…
4) PERTINENCE :
Chaque élément de la mise en page doit s’harmoniser avec l’ensemble du document.
Dans un document, les divers éléments typographiques et graphiques, choisis en accord avec le message à livrer, doivent concourir à la création d’une mise en page agréable à regarder.
Exemple : Une annonce qui sert de support publicitaire au lancement d’un produit de luxe sera différente de celle d’une annonce dont le seul but est d’annoncer un produit et un prix.
5) ÉQUILIBRE :
La taille des éléments graphiques est liée à l’importance de chaque élément, et aux rapports que chacun d’eux entretient avec ceux qui les entourent.
Il n’y a pas de règles de conception graphique strictes. Une bonne présentation dépend de l’agencement des différents éléments qui la com-posent et de la relation qui doit s’établir entre eux.
Exemple : la grosseur des caractères pour le titre est déterminée par l’importance de celui-ci et également par l’espace blanc qui le sépare du texte et des illustrations.
6) GUIDE DE LECTURE :

Une conception graphique efficace guide le lecteur à travers le document.
Au premier coup d’œil, les lecteurs devraient saisir la suite logique des idées dans votre annonce ou dans votre document. Il faut guider le lecteur avec des repères visuels.

7) UNIFORMITÉ :

L’uniformité de présentation produit un effet harmonieux.
Le défi étant d’équilibrer la variété et l’uniformité.
Le style doit être pensé dès le début du travail, il reflétera votre façon d’agencer les éléments répétitifs de votre présentation.
L’uniformité de présentation repose en grande partie sur les détails :
Une utilisation restreinte des polices de caractères et de leur taille ainsi qu’un espacement uniforme pour les marges et les colonnes du début à la fin du document.

En tant que concepteur, un de vos plus grands défis est de concilier l’uniformité et la variété dans la représentation de votre document.
Votre but est de créer des documents homogènes sans qu’ils soient ennuyeux.
La présentation de vos publications doit être uniforme et il doit exister une ho-mogénéité au sein des communications écrites, qui sont malgré tout distinctes :
En résumé :
  1. l’uniformité des marges supérieure, inférieure et latérales.
  2.  l’uniformité dans les polices de caractères, la taille des caractères, l’espacement du texte, des titres, des sous-titres et des légendes.
  3. l’uniformité des renfoncements des paragraphes, de l’espacement des colonnes et de l’espace au- tour des illustrations.
  4. la répétition d’éléments graphiques comme les filets verticaux, les colonnes et les bordures de chaque pages.
  5. Il est possible de créer une atmosphère particulière en répétant un filet ou un élément graphique sur chaque page de votre document.
8) GARDER UNE VUE D’ENSEMBLE :

Votre travail consiste à assembler harmonieusement tous les éléments du document.
Vous devez tenir compte des lecteurs et du milieu où seront distribués votre annonce ou votre imprimé.
Si vous devez concevoir des publications comportant plusieurs pages, telles que des bulletins, des brochures, des livres, faites votre mise en page sur les pages en regard plutôt que sur les pages individuelles.

9) MODÉRATION :
La simplicité est une grande qualité.
La modération est probablement la règle de conception graphique la plus difficile à respecter mais en même temps, la plus importante.
On peut facilement oublier que la simplicité est une qualité et que le travail de conception graphique doit demeurer imperceptible au lecteur.
10) L’IMPORTANCE DES DÉTAILS :
La conception graphique est une question de détails. Le plus petit manque de ce côté peut saboter un document parfait à tous les égards.
Exemple : Les lézardes dans le texte, qui peuvent distraire le lecteur.
Les titres et les sous-titres placés au bas des colonnes ou des pages qui déçoivent le lecteur lorsque le sujet annoncé n’apparaît pas avant le début de la prochaine page ou de la colonne suivante…
La prochaine fois je vous parlerai de l’Organisation d’une page.
Share

Illustrator : Une image dans un cercle grâce au masque de transparence

Aujourd’hui pendant une formation Illustrator …
la question est la suivante :

Peut on insérer une image dans un cercle, comme le ferait Indesgin ?

On peut faire apparaître  une image à travers un tracé vectoriel en utilisant
la fenêtre transparence et sa fonction Masque.

1 : Placez l’image importée
2 : Mettez au plan supérieur votre forme vectorielle (cercle, étoile, et tout autre dessin…)
3 : Colorisez en BLANC la forme

4 : Sélectionnez l’image et la forme

5 : Appuyez sur le bouton Créer Masque

Capture d’écran 2017-05-22 à 16.20.51

Capture d’écran 2017-05-22 à 16.21.52

 

 

 

 

 

Votre image apparait uniquement à travers la forme, elle est visible à 100% car la forme est blanche
Rappel : le masque d’opacité utilisent les niveaux de gris (tout ce qui est sous du blanc est visible à 100%,
tout ce qui est sous du Noir est transparent (o% d’opacité)
Les valeurs intermédiaires de gris donne la valeur de transparence.

 

Share

Comment finir un paragraphe par un petit dessin ? dans Indesign

Comment finir un paragraphe par un petit dessin ?

Et pouvoir automatiser simplement ?

Mon exemple (sans GREP) :

Créez un style de paragraphe que vous appellerez, fin01 comme suit :
Format de caractère de base : choisissez une police symbole
et le corps de texte à 20 pt
Retrait et espacement : alignement à gauche
Espace avant 2mm
Espace après 2mm
Couleurs des caractères ; votre couleur préférée
Lire la suite

Share

Calculer l’épaisseur d’un Dos Carré Collé

Voilà une petite formule, bien
pratique pour calculer l’épaisseur d’un dos carrée collé :

Calcul de l’épaisseur du dos carré collé
=
Nb de pages de la couverture / 2x grammage du papier/ 1000
+
Nb de pages intérieure / 2x grammage du papier / 1000

Exemple :
couverture en 350 g
92 pages en 115 g

(4 / 2 x 350 / 1000 )
+
(92/ 2x 115 / 1000)
=
0,7
+
5,29
=
6 mm

 

Share

Le Noir et la quadrichromie

En quadrichromie, tous les noirs ne sont pas les mêmes !!!

Noir 100% ou noir intense avec couleur de soutien ?
(couleur de soutien : utiliser de préférence du cyan ou du magenta  ou les 2
attention au jaune qui risque de ternir le noir et de donner un aspect marron).
Attention à ne pas dépasser 200% d’encrage dans la composition de votre couleur.

Lire la suite

Share

 

pathfinder dans indesign

pathfinder dans indesign

 

J’avais déjà parlé de cette astuce sur ma page Facebook
elle  fait toujours son effet…

Ici j’ai exploité  la fonctionnalité Pathfinder
avec Indesign, afin d’afficher une image à travers plusieurs blocs

Créez vos blocs

Additionnez lez Blocs avec l’option Addition du Pathfinder
(Fenêtre/Objet et Mise en Page / Pathfinder ou Objet / Pathfinder/ Addition)

Importez votre image (Fichier/Importer ou ctrl+D ou cmd+D )

Waouh…

Share

Légendes dynamiques dans Indesign

Comment créer des légendes dynamiques avec Indesign

Définir les métadonnées dans Bridge, des fichiers que vous souhaitez importer.
(choisir l’espace de travail : informations essentielles)
Importez une de vos images dans Indesign
Cliquez droit sur l’image et choisir : Légendes/Format de légendes.

Lire la suite

Share

Fusion de données avec Indesign

Fusion des données du type publipostage avec Indesign

Fusion de données de type « publipostage » avec Indesign

 

Au cours de mes formations Indesign,
les stagiaires qui sont habitués à travailler avec
des logiciels de bureautique comme Word,
me posent souvent cette question :

Peut on créer un « publipostage avec Indesign » ? Lire la suite

Share

Butterfly Composition Photoshop

Dans la série  :
Rêve, nuage et tout ce qui nous fait plus ou mois planer
Voici Butterfly,
ma dernière composition Photoshop réalisée à partir de 6 images,
quelques brosses, formes vectorielles et masques de fusion.

Faites de beaux rêves…

 

Butterfly composition Photoshop par Céline Delay

Butterfly composition Photoshop par Céline Delay

Share